EECOM

Conseil et personnel

Le Réseau canadien d’éducation et de communication relatives à l’environnement est gouverné par un conseil d’administration bénévole. Selon les lois qui régissent notre conseil, la tenue d’une élection est requise lorsque le terme d’engagement d’un membre se termine et que celui-ci doit être remplacé par un nouveau membre; les membres en poste sont candidats à une ré-élection. Être membre du Conseil d’administration n’est qu’une des multiples façons d’aider EECOM à façonner sa contribution à l’éducation environnementale et de s’impliquer dans des dialogues pertinents avec nos collègues à travers le pays. Il est attendu des membres du conseil de participer aux téléconférences tel que requis, de contribuer au travail des comités de EECOM et d’assister à l’une des retraites annuelle du conseil. Pour faire partie du conseil, le candidat doit être membre en règle et doit être âgé de 18 ans et plus.

 

Conseil d’administration 2019-2020

Adam Young, président (Saskatchewan)

Adam Young est un enseignant originaire de la Saskatchewan qui vit maintenant à Ottawa, dans les territoires non cédés de la nation algonquine. En collaboration avec Scouts Canada, il dirige la programmation STEM de l’organisation et la création d’une nouvelle initiative environnementale à l’échelle de Scouts. Dans le cadre de ses études supérieures, Adam a aidé à diriger le recrutement des conseils scolaires et des ONGE dans le cadre de la collecte de données pour le réseau de politiques de développement durable et d’éducation (SEPN) de l’Université de la Saskatchewan. Professeur d’immersion française et d’anglais, ses travaux précédents comprenaient la direction de programmes éducatifs sur les changements climatiques et l’énergie pour le Musée des sciences et de la technologie du Canada, des cours sur place pour les futurs enseignants et l’enseignement en salle de classe. Travaillant avec des éducateurs suédois en environnement, il retourne chaque année en Scandinavie et organise un apprentissage par l’expérience pour les apprenants de l’anglais dans les camps Wynchemna à Calgary et à Vancouver.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations d’Adam : certification Green School ; adaptation au changement climatique et atténuation de ses effets ; éducation au développement durable ; Éducation comparée Suède-Canada ; enseignement interdisciplinaire et multidisciplinaire ; Apprenants de langue anglaise ; formation des enseignants ; études de curriculum.

 

Shannon Harding, vice-présidente (Nouvelle-Écosse)

Shannon Harding a étudié à la fois l’éducation et les sciences de l’environnement et des ressources à l’Université Trent, mais sa passion pour l’environnement tient à l’exploration en plein air dans son enfance, ainsi qu’à des éducateurs inspirants qu’elle a rencontrés tout au long de son parcours. Shannon a précédemment travaillé dans le domaine de l’éducation relative à l’environnement en tant qu’enseignante, directrice adjointe de collège et directrice de l’éducation dans un centre de sciences naturelles. Actuellement, en tant que directrice des programmes à la fondation Clean, elle passe son temps à concevoir, élaborer et évaluer des stratégies et des programmes destinés à faire participer les enfants et les jeunes tout en supervisant toutes les initiatives de Clean en matière de gestion des déchets et de gestion de l’eau. Shannon vit dans les terres traditionnelles des Mi’kmaq et travaille dans les terres traditionnelles des Mi’kmaq, Walastoqiyik et Peskotomuhkati.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Shannon : éducation au climat ; alphabétisation océanique ; changement de comportement ; politique et pratique de l’éducation ; gouvernance du conseil d’administration ; éducation expérientielle / basée sur la recherche / basée sur le lieu ; éducation à la durabilité ; compétences d’apprentissage ; la gouvernance ; certification d’école verte ; formation des enseignants ; approches transversales de l’enseignement et de l’apprentissage.

 

Bruce Ford, ancien-président (Colombie-Britannique)

Bruce Ford vit, travaille, joue et apprend respectueusement dans la patrie traditionnelle et sans cession des nations xʷməθkʷəy̓əm (Musqueam), Skwxwú7mesh (Squamish) et Sl̓ílwətaə (Tsleil-Waututh). Bruce est le coordinateur de l’éducation à la durabilité pour Metro Vancouver. Il travaille en collaboration avec de nombreux élèves, enseignants et partenaires communautaires de la maternelle à la 12e année pour soutenir et inspirer un engagement accru en matière de développement durable axé sur le lieu dans les écoles, les salles de classe et les communautés. Son travail consiste à créer et à diffuser du matériel et des stratégies d’enseignement et d’apprentissage, de la maternelle à la 12e année, par le biais de programmes scolaires, de sorties sur le terrain, de programmes de développement professionnel des enseignants et de développement du leadership des jeunes. En Colombie-Britannique, Bruce est président du développement professionnel de l’Association des spécialistes provinciaux en éducation de l’environnement (EEPSA) de la FECB depuis 2006.

 

Barret Miller, trésorier (Manitoba)

Barret Miller a étudié la psychologie et la foresterie et a grandi en jouant et en apprenant dans la brousse autour de Pinawa, au Manitoba. Travailler dans un camp d’été lui a donné le goût d’apprendre à l’extérieur grâce à l’éducation environnementale. L’enthousiasme et l’amour de Barret pour la nature l’ont amené à travailler pour FortWhyte Alive, un organisme d’éducation relative à l’environnement du sud-ouest de Winnipeg, où il est éducateur depuis 11 ans. À FortWhyte, Barret est un «professionnel manitobain» qui aide les visiteurs à se familiariser avec l’histoire naturelle et culturelle de la vallée de la rivière Rouge et à explorer leurs rôles personnels dans la réconciliation environnementale et culturelle. Il travaille avec des éducateurs pour que tous les enfants aient la possibilité de jouer et d’apprendre à l’extérieur. Il guide aussi parfois des excursions en canot dans le nord de la Saskatchewan, juste pour le plaisir!

Barret est originaire du territoire visé par le traité no 3, mais vit dans le territoire visé par le traité no 1 et la patrie de la nation métisse.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Barret : dirigeant de Scouts Canada et conseiller en éducation relative à l’environnement et en techniques de plein air ; tourisme durable et voyages en pleine nature ; intégrer les philosophies des écoles forestières dans le système scolaire public ; créer des rencontres immersives et stimulantes avec le monde naturel pour les enfants et les adultes ; brassage de bière locale à petite échelle et durable sur des feux à ciel ouvert!

 

Haley Higdon, secrétaire (Ontario)

Haley Higdon est une invitée sur l’île de la Tortue et est directrice de programme pour Natural Curiosity à l’Institut d’études sur les enfants Dr. Eric Jackman de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario de l’Université de Toronto. Titulaire d’un baccalauréat en éducation et d’une maîtrise en éducation et études sur l’enfance, elle a été pendant trois ans rédactrice en chef du développement et de la création de Natural Curiosity, 2e édition: L’importance des perspectives autochtones dans l’enquête environnementale menée auprès d’enfants. Elle vit et travaille à Toronto, territoire des Premières nations Wendat et Petun, des Seneca et, plus récemment, des Mississaugas de la rivière Credit. Le territoire faisait l’objet de l’alliance «Un plat avec une cuillère de wampum», un accord entre la confédération des Haudenosaunee et la confédération des Anishinaabe et des nations alliées afin de partager en paix et de prendre soin des ressources situées autour des Grands Lacs. Haley est une écologiste passionnée. Elle a également un blog, 50 Shades of Green, où elle fournit des suggestions et des conseils pour aider les gens à passer au vert!

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Haley : Apprendre au carrefour des perspectives autochtones et de la recherche environnementale dans l’enseignement en classe et au-delà ; zero gaspillage ; mode de vie durable.

 

Gareth Thomson, directeur (Alberta)

Gareth Thomson est le directeur général de l’Alberta Council for Environmental Education (ACEE). Il a plus de vingt-cinq ans d’expérience en éducation relative à l’environnement, travaillant pour le gouvernement de l’Alberta puis comme directeur d’éducation pour une ONG. Il a enseigné à l’école secondaire, siégé au conseil municipal de Canmore, été juge des Alberta Emerald Awards et bénévole auprès de l’Alberta Ecotrust Foundation au sein de leur comité d’examen des subventions. Il a un diplôme d’ingénieur, une maîtrise en géologie de l’environnement et est un enseignant certifié. Il a reçu un prix d’excellence de l’Alberta Teachers’ Association, du Conseil mondial pour l’éducation en matière d’environnement et de plein air, ainsi que d’EECOM (catégorie: individu exceptionnel au sein d’un organisme). Gareth vit à Canmore sur les terres du Traité no 7, la maison traditionnelle des Stoney Nakoda, Tsu T’ina et Siksika. Il partage son temps entre la parentalité de trois jeunes exceptionnels et l’exploration de sentiers de randonnée peu connus et de vallées cachées avec son épouse Kelly.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Gareth : éducation de la maternelle à la 12e année ; éducation au climat ; éducation à l’énergie (en particulier autour des formes d’énergie à faible émission de carbone) ; politique éducative pour faire progresser l’éducation environnementale.

 

Jason Armstrong, directeur (Ontario)

Jason Armstrong réside actuellement dans le territoire non cédé de la nation algonquine et dans la patrie traditionnelle des peuples Haudenosauneega, Anishinabewaki, Huron-Wendat et Omàmiwininiwak. Jason est responsable de l’initiative Let’s Talk Energy  au Musée des sciences et de la technologie du Canada. Il travaille dans les musées depuis plus de 15 ans en tant que guide, éducateur scolaire, planificateur en interprétation et chef de projet.

Jason est naturellement curieux et aime apprendre. Travailler dans un musée est donc un endroit merveilleux qui le stimule. Travailler sur le projet Let’s Energy a été une expérience incroyable pour Jason. L’énergie est un sujet tellement intéressant qui comporte de nombreux enjeux et implications, dont l’économie, l’environnement, la durabilité, le développement, la technologie et la politique, que ce sujet continue de fasciner Jason! Plus récemment, Jason a également dirigé des projets liés à la science de la durabilité et à la connaissance de l’océan.

Lorsqu’il n’est pas au travail, Jason aime faire du canot et de la randonnée dans les bois autour de la région d’Ottawa / Gatineau. Jason est également un lecteur assidu et un joueur passionné de jeux de société. Il adore cuisiner pour ses amis et sa famille.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Jason : l’éducation non formelle ; l’éducation à l’énergie; la science du changement climatique ; adaptation au changement climatique et atténuation de ses effets ; les sciences et l’éducation de l’océan ; Enseignement en plein air ; astronomie ; espace ; évolution ; développement de l’exposition.

 

Laura Sims, directrice (Manitoba)

Laura Sims est originaire des Prairies et réside à Winnipeg sur le territoire du Traité no 1, soit le territoire traditionnel des peuples Anishinaabeg, Cree, Oji-Cree, Dakota et Dene et de la patrie de la nation métisse. Elle est professeure agrégée à la faculté d’éducation de l’Université de Saint-Boniface. Elle enseigne des cours sur la diversité culturelle en éducation, les perspectives autochtones en éducation et l’éducation pour un avenir viable. Sa recherche porte sur l’éducation pour un avenir viable dans des contextes d’apprentissage formels et informels. Dans des contextes formels, elle examine l’éducation pour un avenir viable dans la formation initiale des enseignants au Canada. Dans des contextes informels, elle travaille avec de petits agriculteurs d’Amérique latine pour comprendre le processus d’apprentissage impliqué dans la transition des pratiques agricoles conventionnelles vers des pratiques plus durables. Laura a enseigné pendant dix ans au niveau secondaire à Winnipeg et en République Dominicaine. Pendant trois ans, elle a dirigé un projet d’agro-conservation de l’Agence canadienne de développement international en Amérique centrale. Laura aime jouer à l’extérieur chaque saison, notamment elle aime faire du camping sauvage, patiner sur la rivière, faire du ski de fond et du vélo. Elle travaille, vit et joue en anglais, en français et en espagnol. Laura apprécie la capacité d’EECOM à rassembler des passionnés de différents contextes éducatifs dans un esprit de partage afin de faire progresser l’éducation relative à l’environnement et au développement durable.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Laura : l’éducation pour un avenir viable dans les programmes de formation initiale des enseignants ; l’éducation autochtone ; les processus participatifs qui impliquent la communauté dans les décisions locales ; l’apprentissage pour un avenir viable chez les petits agriculteurs en Amérique latine.

 

Margaret McKeon, directrice (Colombie-Britannique)

Margaret McKeon est éducatrice en plein air, poète et candidate au doctorat en éducation en langues et en alphabétisation à l’Université de la Colombie-Britannique. Personne d’origine euro-coloniale, elle crée pour la dissertation des sons, de la poésie et des histoires sur les relations foncières, les savoirs ancestraux et le colonialisme. Cette recherche s’appuie sur le travail professionnel qui coordonne un programme d’éducation en plein air dans l’ouest de Terre-Neuve, qui s’est transformé en un programme éducatif culturel mi’kmaw puissant, et des études de maîtrise qui ont théorisé ce processus ses langues ancestrales et vit actuellement sur le territoire de Ktunaxa, dans les montagnes de la Colombie-Britannique, où elle manque souvent l’océan.

Croyant fermement à la valeur essentielle des réseaux pour créer une communauté, pour faire grandir et mûrir notre travail, Margaret a été présidente fondatrice des éducateurs en environnement de Terre-Neuve-et-Labrador et est membre de longue date du conseil d’EECOM. Margaret est vivement intéressée par la réimagerie de l’éducation environnementale en vue de la réconciliation avec les peuples autochtones.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Margaret : Poésie ; la créativité ; vérité et réconciliation ; relation avec la terre ; les partenariats ; gouvernance et règlements du conseil d’administration.

 

Maureen Jack-LaCroix, directrice (Colombie-Britannique)

Maureen Jack-LaCroix est éducatrice en environnement, chercheuse et candidate au doctorat en éducation à l’environnement à l’Université Simon Fraser. Sa thèse de doctorat explore l’intersectionnalité de l’éducation des peuples autochtones, de l’environnement et de la justice sociale dans le processus de décolonisation du XXIe siècle. Sa maîtrise en éco-psychologie et sagesse autochtone, sa formation au travail approfondi en écologie de Joanna Macy et ses récentes études de certificat en innovation sociale l’informent également de ses 15 années en tant que conceptrice de programmes EE et de ressources d’apprentissage, animatrice et animatrice d’ateliers pour adultes et étudiants du secondaire. Maureen est actuellement directrice fondatrice de Be The Change Earth Alliance et directrice de Multifaith Action Society. En tant qu’ancienne directrice générale de Jack of Hearts Productions, elle possède une vaste expérience de la gestion de projet, de la production de conférences, de festivals et d’événements, du parrainage à plusieurs niveaux, de la constitution d’équipes et de collaborations intersectorielles. Maureen est d’origine écossaise, crie et ukrainienne et a vécu sa vie à Vancouver, entre la mer des Salish et le fleuve Fraser, sur les terres traditionnelles non cédées des Premières nations Musqueam, Tsleil Waututh et Squamish. Elle est inspirée par l’évolution de la conscience, de la Terre et de toutes les choses sauvages et belles.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Maureen : changement de comportement ; éducation au climat ; réduction des déchets / plastiques océaniques ; innovation sociale pour le changement systémique ; intersectionnalité de l’éco-féminisme, éducation des autochtones et éducation à la justice environnementale ; approches d’apprentissage intégrées ; décolonisation personnelle et sociale ; droits de la nature.

 

Patrick Robertson, directeur (Colombie-Britannique)

Honoré de vivre sur le territoire non cédé, ancestral et traditionnel des peuples Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh à Vancouver, Patrick Robertson dirige un cabinet de conseil en éducation, Syncollab Strategies, est formateur d’enseignants à la faculté d’éducation de l’Université de Colombie-Britannique et membre de la UCB Sustainability Initiative. Il co-dirige actuellement la nouvelle cohorte de formation d’enseignants en éducation à la durabilité à l’UCB. Au travers de ses activités professionnelles, Patrick crée des réseaux, s’emploie à transformer les politiques et les pratiques en matière d’éducation et possède une vaste et durable expérience en matière d’engagement communautaire, de développement professionnel et de gestion de projets auprès d’une grande variété de clients et de partenaires locaux, provinciaux et nationaux. En plus de son travail chez EECOM, il est également directeur de divers organisations communautaires axées sur la durabilité, la justice sociale, le climat, la STEAM, l’alphabétisation et la transformation de l’éducation, y compris la Fondation Green Learning Canada, l’Education à l’environnement et au développement durable dans la formation initiale des enseignants et le réseau éducatif de Colombie-Britannique sur les classes aux communautés (C2C).

 

Paul Elliott, directeur (Ontario)

Paul Elliott (PhD) est professeur à l’École d’éducation de l’Université Trent à Peterborough, en Ontario, où il travaille avec des étudiants au baccalauréat et à la maîtrise en éducation. Paul est originaire d’Angleterre, mais il est heureux de vivre à Peterborough depuis 2007 et reconnaît avec respect que cette ville est située sur le territoire traditionnel des Anishinaabeg de Mississauga. L’Université Trent offre sa gratitude aux Premiers Peuples pour leur attention et leurs enseignements concernant la Terre et nos relations. Puissions-nous honorer le savoir et l’enseignement de ces peuples. Il a cofondé un programme de certificat de mentorat en milieu scolaire parascolaire destiné aux personnes souhaitant inclure les enjeux environnementaux dans leur enseignement. Paul encourage l’apprentissage collaboratif, le discours entre étudiants et une approche holistique de l’apprentissage qui élimine les barrières académiques traditionnelles. Paul travaille avec des éducateurs collègues pour promouvoir l’éducation à l’environnement et à la durabilité dans la formation des enseignants. Il a publié de nombreux ouvrages sur l’éducation relative à l’environnement, les sciences, la communication en classe et l’écologie (des chauves-souris et des dendroctones). Il est passionné par la nécessité de convaincre les gens d’adopter une vision du monde biocentrique. Il estime que EECOM offre une merveilleuse opportunité de nouer des contacts avec des personnes de même pays, partageant les mêmes idées, en nous aidant à rester enthousiastes, enthousiastes et pleins d’espoir.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Paul : Préparation à l’éducation en matière d’environnement et de développement durable pour les futurs enseignants ; connaissances scientifiques ; bien-être et durabilité ; éducation à la biodiversité.

 

Remy Rodden, directeur (Yukon)

Remy Rodden est basé à Whitehorse, sur le territoire traditionnel de la Première nation Kwanlin Dün et du Conseil des Ta’an Kwäch’än. Il est responsable des programmes d’éducation à l’environnement et pour la jeunesse du gouvernement du Yukon, ainsi que fondateur et membre actuel du conseil d’administration de la Environmental Education Association of the Yukon. Il dirige et supervise des programmes populaires axés sur l’expérience des jeunes dans la nature et soutient l’alphabétisation environnementale dans les écoles et les communautés. Remy a également un talent naturel pour le chant et la composition de chansons. Ses performances et ses enregistrements ont attiré l’attention de la communauté internationale (et lors de conférences EECOM!).

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Remy : Utilisation de la musique pour l’éducation à l’environnement (voir songsforee.wordpress.com) ; amener les gens à l’extérieur ; l’augmentation des offres bilingues d’EECOM ; la mise en réseau ; éducation au changement climatique ; conscience polaire et océanique.

 

Personnel 2018-2019

Timothy Straka, coordinateur (Québec)

Timothy Straka est un éducateur, concepteur, gestionnaire de programme, analyste, évaluateur et conseiller pragmatique et créatif expérimenté qui co-crée des expériences d’apprentissage avec des personnes de tous âges. Engagé dans une éducation environnementale, interculturelle, basée sur le lieu et connectée à la communauté, la recherche et les pratiques professionnelles de Tim sont axées sur l’éducation pour le développement durable.

Certifié pour enseigner en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec, Tim a enseigné de manière expérimentale aux apprenants des niveaux primaire, secondaire et postsecondaire en Amérique du Nord et en Europe centrale, dans l’Arctique et en Antarctique. Il aime le trail, le ski de fond, le canot, la natation, le vélo, le frisbee et les voyages dans l’arrière-pays. Tim soutient avec enthousiasme les efforts d’EECOM pour devenir un réseau d’apprentissage pancanadien de plus en plus diversifié et inclusif. Il vit avec sa famille sur le territoire anishnaabeg algonquin non cédé de l’Ouest du Québec.

Les intérêts, les domaines d’expertise et les spécialisations de Tim : durabilité ; les habitudes ; changement de comportement ; conception / facilitation / gestion / suivi / évaluation / rapports de programme / projet ; politique et pratique en matière d’éducation; éducation environnementale / interculturelle / basée sur le lieu / basée sur les enquêtes / en lien avec la communauté / (trans)formateur / transdisciplinaire / adaptative / en plein air / par l’expérience ; éducation à la durabilité ; expériences éducatives ; communautés d’apprentissage intentionnelles ; compétences d’apprentissage ; programmes d’apprentissage professionnel ; propositions de valeur ; développement des réseaux ; construction d’équipe ; conception environnementale ; action créative.